RSS Feed

La clé pour vivre la vie que l’on souhaite en développant sa créativité

11 octobre 2011 by Johann

Méthode C.R.E.A.T.

Cet article est ma contribution à la 37ème édition du festival « A la Croisée des Blogs » du mois d’octobre 2011, sur le thème : «Vivre en harmonie avec soi, les autres et la nature», organisé par Jerôme du blog LeDevDurable.com.

 

 

 

 

 

Ce début du mois d’octobre a été bien triste pour le monde de l’entrepreneuriat avec la disparition de Steve Jobs. En plus de m’avoir ému, cet évènement m’a fait beaucoup réfléchir. Quand je vois que des millions de personnes lui font hommage et le considère comme quelqu’un a changé le monde, je me demande alors: «Quelle image voudrais-je laisser quand mon heure sera venue ?», «Quelle trace vais-je laisser dans l’esprit de mes proches ?»

Steve Jobs a eu une phrase très forte qui tourne de plus en plus dans ma tête : «Votre temps est limité, ne le gâchez pas en menant une existence qui n’est pas la vôtre.»

Ma réponse est donc là, je souhaite laisser l’image de quelqu’un qui a eu le courage de faire ce qu’il aimait et de se battre pour ce en quoi il croyait. Je pense que beaucoup d’entre vous partage cette même envie. Pour faire ce qu’on aime, il faut être en harmonie avec nous même et avec l’extérieur.

Selon moi, la plus grande clé pour être en parfaite harmonie avec soi, les autres et la nature, c’est d’être déjà en parfaite harmonie avec ce qu’on aime. C’est cette harmonie avec notre coeur qui permet de s’ouvrir aux autres et au monde. Tout travail de développement personnel passe avant tout par un travail sur soi.

Si vous êtes enfermé dans un boulot qui ne vous correspond pas, que vous faites par obligation, vous ne serrez certainement pas épanoui, vous n’aurez certainement pas envie de parler à vos collègues, vous n’aurez pas envie de mener à bien vos projets,  vous rentrerez chez vous fatigué et démotivé et cela aura très certainement des répercussions sur votre humeur et sur vos proches.

Mener une vie qui ne vous plait pas aura deux conséquences majeures:

  • Détruire votre motivation et donc votre créativité
  • Vous enfermer de plus en plus dans une bulle en affectant votre entourage

Les conséquences sont que vous tomberez certainement dans l’oubli et disparaîtrez, laissant l’image de quelqu’un qui est passé à côté de sa vie, de quelqu’un qui a subi plutôt que vécu. Est-ce vraiment l’image que vous voulez laisser ?

Il est possible de gagner (ou regagner) cette harmonie afin de faire en sorte d’avoir vécu pleinement, d’avoir apporté quelque chose à soi-même et aux autres. Suivre son coeur, ses passions, ses convictions, c’est le meilleur moyen d’atteindre l’harmonie intégrale.

 

La solution: apprécier chaque chose, et quand elles ne sont pas appréciables, faire en sorte qu’elles le deviennent.

 

Ça commence dès le matin. Si vous avez du mal à vous réveiller, c’est peut-être que vous n’avez pas la motivation de sortir du lit. Chercher donc ce qui vous motive, qui vous donne la pêche dès le matin: ça peut être un nouveau projet, l’idée de voir quelqu’un, un évènement proche…

Pour cela, chaque soir faites une liste de trois choses que vous souhaitez accomplir le lendemain. Dès le réveil, ce seront vos trois objectifs du jour à atteindre. Vous chercherez donc à accomplir au moins trois choses qui vous tiennent à coeur dans cette journée dès le reveil.

Peut-être que ce qui vous démotive le matin c’est le chemin que vous empruntez pour rejoindre vos obligations quotidiennes: métro, transport, embouteillages…Pour être honnête, je déteste les transports en commun, si je peux les éviter je les évite, quitte à me réveiller une heure plus tôt pour faire le chemin à pied ou en vélo. Pendant mon séjour en hivers à Montréal, je me rendais au travail à pied, en comptant environ 30 minutes de marche le matin et le soir…alors qu’il faisait -20°C. Je pouvais emprunter les sous-terrains, prendre le métro et rester au chaud, mais non, j’ai préféré apprécier la beauté des choses malgré le froid.

La marche à pied permet d’apprécier l’environnement qui nous entoure, d’observer, de s’aérer, de réfléchir. La marche stimule également la créativité, de nombreuses idées peuvent venir de tout ce qui nous entoure pour peu qu’on prenne le temps de l’observer, comme je l’explique dans le guide de la méthode C.R.E.A.T.

Si vous n’avez pas d’autres choix que de supporter les transports, autant en profiter pour lire (ou écouter un livre audio), écouter de la musique, réfléchir, planifier vos projets…Votre temps est précieux, essayez de tirer avantage du temps passé dans les transports pour qu’il ne soit pas du temps perdu. A supposer que vous passiez 40 minutes aller-retour dans les transports, 5 fois par semaine, ça vous fait environ 6 heures par semaine soit 312 heures par an de perdues. Imaginez tout ce que vous pourriez faire pendant tout ce temps.

Une fois au travail, vous serez très certainement obligé de commencer des tâches pénibles. Pour ça j’ai une petite technique qui consiste à transformer des tâches pénibles en jeu ou en challenge. Tout le monde aime jouer, le jeu à le pouvoir de rendre la contrainte amusante. Nous l’avons tous vécu dans les petites classes où les activités scolaires étaient souvent sous forme de jeux.

Les pires tâches sont certainement les tâches répétitives, souvent abrutissantes. Par exemple, dernièrement j’ai dû aider une amie à plier des invitations, les mettre dans des enveloppes et les étiqueter…il y en avait 2000 et nous étions trois. J’ai donc décidé de challenger les autres en jouant à celui qui en faisait le plus en 5 minutes…puis après nous  avons testé un processus pour accélérer la cadence: un pliait, l’autre enveloppait, le dernier collait, en tournant pour voir qui était le plus efficace pour chaque tâche.

Cherchez dans un premier temps comment vous pouvez simplifier vos tâches pénibles, puis comment vous pouvez booster votre performance pour les finir le plus vite possible: ce sera votre challenge. Vous pouvez également voir en quoi les objets de votre environnement peuvent vous aider à accomplir votre tâche. Agrafeuse, trombones, bic… Essayez de voir comment vous pouvez changer l’usage que vous faites de ces objets pour vous aider.

D’ailleurs il y a un jeu que j’aime bien faire au quotidien: prendre un objet au hasard et imaginer 10 choses que je pourrai faire avec et comment il pourrait m’aider dans ma tâche. Puis je passe à un autre…Ce petit jeu développe considérablement la créativité afin d’utiliser au mieux l’environnement qui nous entoure.

Lors de vos pauses, profitez en pour vous aérer: mangez à l’extérieur, si vous avez la chance qu’il fasse beau et d’avoir un parc à proximité, profitez-en ! Appréciez, observez la nature. Newton a décrit l’apesanteur en observant la chute d’une pomme. De même Steve Jobs a nommé son entreprise a succès Apple en référence aux pommes qu’ils cueillaient lors des mouvements hippies, symbole du changement.

Observer la beauté de la nature vous permet d’être en harmonie avec le monde qui vous entoure. C’est également une source très riche d’inspiration qui vous permet de développer votre sens de la créativité à appliquer dans vos tâches quotidiennes et les rendre plus agréables.

Le soir est peut-être le meilleur moment pour vous consacrer aux activités que vous aimez. Passer du temps avec vos proches, faire du sport, lire, jouer, sortir… Si vos journées sont faites de contraintes (que vous avez peut-être pu transformer en jeux), le soir est le moment de vous consacrer aux activités épanouissantes.

C’est aussi le moment de faire le bilan sur votre journée, d’évaluer les objectifs que vous avez atteints, d’améliorer vos processus et de programmer le jour suivant.

 

Les journées sont courtes, elles passent très vite. Nous n’avons peut-être aucun pouvoir sur certains évènements, mais nous avons le pouvoir de contrôler leur interprétation et de réagir. C’est le principe même de la proactivité: vous êtes responsables de ce qui vous arrive. Ainsi vous pouvez être responsable de votre bonne humeur, de votre succès, de vos relations avec les autres et de votre influence sur le monde.

Faire ce qu’on aime réellement est de plus en plus difficile dans cet environnement fait de contraintes et d’obligations, mais vous avez le pouvoir de transformer le tout en quelque chose que vous aimez, pour peu que vous y rajoutiez une touche de créativité afin de rendre la difficulté utile et agréable.

 

Si vous parvenez à gagner l’harmonie avec votre coeur, vous gagnerez l’harmonie avec l’extérieur. 



Banniere club revolution positive
programmes formation coaching video
  • Lionel R.

    Salut Johann,

    c’est pas toujours facile d’arriver au résultat que tu décris dans ton article !!

    Mais c’est tellement bon quand on y arrive !

    Pour ma part, j’adore cette sensation de bien-être quand j’arrive à transformer une journée moyenne (voir nulle) en bonne journée.

    Amicalement,

    Lionel.R

    • Johann

      Bonjour Lionel,

      C’est sur que ce n’est pas facile, mais comme tu le dis, le jeu en vaut la chandelle 🙂

  • Pingback: La vie en harmonie : récapitulatif du Festival à la Croisée des Blogs - octobre 2011 | LeDevDurable()

  • Bonjour

    J’ai connu ce moment de frustration du salarié renfermé sur lui-même car le job me plaisait plus et la relation humaine se dégradait avec mes collègues.

    Je ne vais pas m’étendre mais il a fallu un électrochoc pour changer radicalement ma vie.
    Il faut toujours tirer avantage d’une situation néfaste pour mieux rebondir.

    Stéphane Munnier – Elecinfo
    Stéphane Munnier Articles récents..Les mystifications liées au métier de freelanceMy Profile